Le bilinguisme chez l’enfant

A l’appui des études de plus en plus nombreuses menées sur le sujet dans le monde entier, Ranka Bijeljac-Babic fait le point sur les caractéristiques du bilinguisme précoce.

Un jeune enfant apprend à dire bonjour dans différentes langues
Un jeune enfant apprend à dire bonjour dans différentes langues © Getty / RichVintage

Alors que l’école française hésite malheureusement encore sur l’importance à accorder au bilinguisme et à l’apprentissage simultané de plusieurs langues vivantes chez les très jeunes enfants, ces travaux montrent au contraire les avantages du bilinguisme sur le développement cognitif des enfants. Comment faire évoluer les mentalités pour valoriser la richesse d’une double culture dès le plus jeune âge?

Mathieu Vidard reçoit Ranka Bijeljac-Babic, psycholinguiste, maître de conférences à l’Université de Poitiers. Elle est également membre du Laboratoire de psychologie de la perception de Paris-Descartes où elle mène des recherches sur les effets précoces du bilinguisme chez les nourrissons et, plus largement, sur le bilinguisme chez l’enfant. Elle est également vice-présidente de l’association CAFÉ bilingue, qui défend la diversité des langues dans les familles, à l’école et dans la sphère publique.

Auteure de L’enfant bilingue, Odile Jacob, janvier 2017

source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *