Le bilinguisme précoce renforce les aptitudes

Le bilinguisme précoce renforce les aptitudes
Les premiers élèves de la classe bilingue de Plérin sont rentrés en septembre.

L’école Harel-de-la-Noë maintiendra à la prochaine rentrée sa filière français-breton. Et la prolonge au CP. Les dossiers d’inscriptions sont à retirer dès maintenant, en mairie.

Entretien

Quels sont les avantages du bilinguisme pour les enfants ?

L’apprentissage précoce d’une seconde langue permet à l’enfant de se préparer à s’ouvrir aux autres, aux différences, de donner envie de découvrir de nouvelles choses. Il permet de renforcer ses compétences dans d’autres domaines : scientifique, artistique…

Trois ans, ce n’est pas un peu tôt pour commencer ?

Au contraire ! Nous naissons avec une oreille universelle qui permet d’apprendre toutes les langues, et nous construisons très vite une oreille filtre, excluant les sons et phonèmes non utilisés par la langue maternelle. Avant sept ans, un enfant apprend très vite un, deux, trois systèmes de sons.

Combien d’élèves pratiquent le bilinguisme français breton ?

On en compte aujourd’hui plus de 16 000, de la maternelle au lycée, et près de 1 000 enseignants. Ce nombre est en augmentation régulière. Cette possibilité est d’ailleurs inscrite dans la loi de refondation de l’école de 2013.

Comment cet enseignement est-il organisé ?

Français et breton occupent une part horaire égale. Les enseignements sont ceux des programmes officiels en vigueur. Les classes bilingues sont souvent des classes à double niveau. Les résultats des élèves aux évaluations académiques sont souvent meilleurs que ceux des classes monolingues.

Qu’en est-il à Plérin ?

La classe bilingue, implantée dans le groupe scolaire Harel-de-la-Noë accueille 25 élèves de petite, moyenne et grande sections. Ils sont encadrés par deux enseignants à mi-temps et une Atsem.

Et pour l’an prochain ?

Les enfants de grande section poursuivront le bilinguisme au CP. Et la filière continuera avec un nouveau niveau chaque année. Si les effectifs le permettent, une demande d’ouverture d’une seconde classe bilingue sera déposée à l’académie. À ce jour, trois nouveaux élèves ont été inscrits pour la prochaine rentrée, mais il en faudrait d’autres pour ouvrir cette classe. Le dossier d’inscription est à retirer dès maintenant en mairie.

source Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *