An divyezhegezh dre ar soubidigezh

E Diwan e ya ar skol-vamm en-dro e brezhoneg penn-da-benn. An deskoniadurioù diazez: al lenn, ar skrivañ hag ar jediñ a vez kaset da benn e brezhoneg. Ar gouiziadurioù tapet a vez, da c'houde, treuz-kaset e galleg hep ket poan ouzhpenn er c'hentañ derez. Deskiñ lenn zo deskiñ lenn atav ne vern e pe yezh e ve bet desket. Holl vuhez ar skol eo a zo brezhonek. N'eo ket ar brezhoneg yezh ar c'hlas hepken, yezh ar vuhez kevredigezhel eo ivez.

Er skolaj evel el lise ez eo ar brezhoneg yezh an darempredoù kevredigezhel hag hini an darn vrasañ eus an danvezioù kelennet. Implij ar saozneg evit kelenn danvezioù zo a gloka an hentenn efedus-mañ a zeskiñ yezhoù. Dibarder he c'helennadurezh a ra eus Diwan an hentenn nemeti oc'h ober gant ar brezhoneg evel yezh darempredoù hiziv an deiz, d'an holl liveoù, er vuhez skolel ha kevredigezhel. Implij ar saozneg evit kelenn danvezioù zo a gloka an hentenn efedus-mañ a zeskiñ yezhoù. Un dra ret eo evit reiñ d'ar brezhoneg ar chañsoù gwellañevit ma chomo ur yezh vev barrek da grouiñ, talvoudus evit dazont ar Vretoned ha neket evit talvezout hepken da verker personded a vije lakaet war wel hep he mestroniañ pe hep ober ganti.

 

Ur strategiezh : ar soubidigezh

Lakaet eo bet anat gant ar c'hlaskoù skiantel pegen pouezus eo kement tra desket abred evit kaout anaoudegezhioù ha barregezhioù a-hed ar bloavezhioù-skol. Bez' e vez ar bugel evit gwir en e greñvañ evit deskiñ pa vez yaouank. Rak er bugaleaj abred e vez, evit ar pep brasañ, diorroet an empenn hag an ampartiz speredel. Pinvidigezh ha liesstumm ar broudoù diavaez o devo war-lerc'h ur roll pouezus e gouestoni pep hini da dapout ha da ziorren anaoudegezhioù. Etre 0 ha 6 vloaz e gwirionez e tlefer degas dezho meur a dra da zeskiñ. D'an oad-se e vez digor spered ar bugel; deskiñ a ra hep poan. Ar pezh a zo gwir evit an danvezioù diazez a zo gwir ivez evit ar yezhoù.
Abred-tre neuze e rankfer deskiñ ur yezh all. Hag ar gwellañ tra 'vefe kregiñ ganti e diabarzh ar familh.
Kemer a raio an divyezhegezh abred ur stumm e-touez ar re-mañ :

 

  • Tad/mamm (da skouer brezhoneg hepken gant an tad, galleg gant ar vamm)
  • Tud ar vugale/tud diavaez
  • Tud ar vugale/skol-vamm

 

Gant ar c'helenn dre soubañ, kroget gantañ tregont vloaz 'zo e Bro-Ganada, ez eus ur respont mat d'hor pal : krouiñ un divyezhegezh abred en un endro yezhoniel (hon hini) m'eo e verk kentañ an digempouez bras etre an div yezh. Implij ar brezhoneg hepken er skolioù betek ar CE zo e bal reishaat an digempouez-se.

Desket 'vez an danvezioù diazez hep implijout ar galleg (hep treiñ neuze), ar pezh a vefe diaesoc'h evit ar vugale ha didalvoud. Paradoks ar soubidigezh eo : dont a reer da vezañ divyezhek dre an unyezhegezh.

N'eo ket pennreolenn ar soubidigezh kelenn ar yezh eviti-hec'h unan; implijout anezhi evel benveg deskiñ e danvezioù liesseurt, ne lâran ket. Ne vez ket desket ur yezh gant ur bugel ma ne oar ket da betra e servij. Disheñvel 'vez e emzalc'h pa vez implijet ar yezh evel benveg da bakañ anaoudegezhioù.

Ar merk all eus ar c'helenn dre soubañ a gas ur respont d'hor pal a zivyezhegezh abred eo e stankter. Ma vez rebechet an diouer a efedusted e kelenn ar yezhoù estren pe eilyezhoù, ez eo peogwir e vez astennet ar c'helenn : nebeut a eurvezhioù e-pad 7 vloaz. Met na faziomp ket : pal ar c'helenn-se n'eo ket kas an dud da vezañ divyezhek ivez...

 

 

source : www.diwanbreizh.org

Perak Diwan ?

 

E 1977 e Lambaol-Gwitalmeze e voe digoret gant Diwan, kevredigezh hervez lezenn 1901, he skol-vamm gentañ e brezhoneg diwar skouer an Ikastolak (Bro Euskadi) hag ar skolioù Meithrin (Bro Gembre).

Ar brezhoneg

Ma 'z eus eus ar skolioù Diwan, ez eo peogwir ez eus eus ar Brezhoneg. Yezh vev, ganti ur sevenadur dre gomz ha dre skrid heb e bar, hêrezh ar Gelted e Europa abaoe 2000 vloaz. Yezh ur vroad mestrez war he zachenn betek ar 15vet kantved, ha komzet en 9vet kantved e gourenez Arvorig a-bezh.

E 1900 e vraskonte Sebillot niver ar vrezhonegerien : 1.300.000; hiziv emaomp e-tro 250.000. Un niver bras a-walc'h ma keñverier gant an holl yezhoù bihan e Europa ar c'hornôg (un daou-ugent bennak a zo !) : eus 150.000 komzer evit ar re na vezont ket komzet kalz betek 2 vilion hanter evit ar re komzet ar muiañ. Meur a hini, nebeutoc'h a gomzerien dezho evit e Breizh, anavezet ez-ofisiel avat, n'ez eont ket war-gil ken, war-raok ne lavaran ket.

Gant Diwan e sav ar goulenn : ha bev e chomo ar brezhoneg ? Evit ma tremenfe hor yezh d'ar rummadoù da zont e vefe ret kaout ur youl bolitikel start, er media, er vuhez foran e Breizh. A-hend-all, e c'hallfe ar redadeg a-enep an amzer bezañ kollet hag un elfenn a-bouez eus an danvez keltiek a yafe da dra gurius e ti an dielloù. Met a-dreñv ar brezhoneg e-unan, e vefe taget un diazez eus an demokratelezh hag an doujañs dleet dezhi. Difenn ar brezhoneg a dalv bezañ tommoc'h ouzh an disheñvelder eget ouzh an unvanadur, ouzh al liesdoare eget ouzh an untonelezh.
Lennit prezegenn Claude Hagège, kelenner e Skolaj Bro-Frañs (28/05/1988).

 

mammenn : www.diwanbreizh.org

Ar raktres pedagogel

Diwan est un mouvement de parents et d'enseignants faisant le choix de faire vivre une culture par le moyen de l'école prenant comme support principal de cette culture la langue bretonne, outil moderne de pensée, d'expression et de communication.

Jusqu'à la création de Diwan, aucun choix n'était possible, l'école véhiculant une seule culture, la culture française au travers d'un unique support : la langue française.

L'école Diwan, de la maternelle à l'université, est la façon concrète de vivre une dynamique de reconquête et de réappropriation de la culture bretonne et de son support premier, la langue bretonne bien que cette réappropriation culturelle dépasse largement le cadre scolaire.

Diwan se place dans une perspective d'évolution moderne de notre culture et civilisation, tenant compte des réalités environnantes dominées par la culture et la langue française, pour un processus d'enrichissement mutuel.

L'école Diwan est ouverte à toute famille bretonnante ou non, motivée par les aspects ci-dessus, sans distinction d'origine, de race ou de langue, de religion.

Les objectifs de Diwan

Le mouvement Diwan intègre au travers de son action pédagogique, éducative et culturelle, deux buts essentiels et indissociables ; ainsi les objectifs d'ordre culturel et linguistique sont liés aux objectifs propres à l'institution scolaire en général.

Objectifs d'ordre culturel et linguistique

L'un des objectifs premiers de Diwan est la réalisation d'un système d'enseignement permettant l'utilisation du breton comme langue véhiculaire de la maternelle à l'université afin de :

 

  • donner aux enfants de Bretagne une éducation et une formation en breton.
  • d'entretenir et de développer un sentiment d'appartenance et d'enracinement culturel à travers la connaissance et la maîtrise de leur langue, de leur histoire, de leur culture.
  • de donner à la Bretagne une école moderne, ouverte sur l'avenir, capable de préserver et de développer son identité.

 

Diwan se doit également d'amener les enfants à une égale maîtrise et à une égale compéte,nce en breton et en français au travers d'un enseignement bilingue en immersion, qu'ils réinvestiront ensuite dans l'apprentissage d'autres langues.

La langue est un outil de communication, de découverte, de travail, d'apprentissage et de formation, le but restant toujours, à travers elle, l'épanouissement de l'enfant.

Objectifs généraux de l'école

La contribution au développement de la personnalité de l'enfant dans la conquête de sa socialisation, de son autonomie, de sa prise d'initiative et de sa responsabilisation est indissociable des enseignements généraux en liaison avec les instructions officielles. La créativité, les idées de tolérance, de coopération sont aussi liées à tout le développement cognitif et intellectuel que s'attache à diffuser le système pédagogique Diwan. Dans ce cadre, l'acquisition de connaissances comme celle de techniques de travail autonome amènent les enfants à réinvestir leurs acquis de manière opportune.

Les moyens pédagogiques

Les principes éducatifs généraux

Au travers de conceptions pédagogiques basées sur l'immersion linguistique dès le plus jeune âge, des relations positives élève/adulte régissent tout l'enseignement. Ces relations de respect mutuel concernent l'ensemble des usagers des établissements Diwan. Ainsi l'adulte considère les erreurs des élèves comme des expériences nécessaires, des passages obligés à une meilleure appréhension du monde environnant comme à une progression positive dans le domaine scolaire. Les élèves seront soutenus et aidés à fournir les efforts nécessaires à l'acquisition des données proprement scolaires comme à celle concernant le développement de leur personnalité sociale. L'élève n'est pas considéré comme un être passif : son développement se fait à partir de ce qu'il est, de ce qu'il vit, de ses motivations, de ses actes spontanés au travers de techniques pédagogiques actives qui le considèrent comme moteur de son propre enseignement. L'enfant est au centre du système éducatif Diwan.

Ainsi donc, l'enseignant au travers du choix des méthodes et démarches relevant de sa responsabilité exploitera le vécu des enfants, leurs expériences, leurs observations en y apportant tous les enrichissements nécessaires. Tout en prenant en compte l'hétérogénéité de ses élèves, il recherchera toujours l'adhésion de ceux-ci. Afin de répondre positivement à l'ensemble de ces objectifs, un travail d'équipe est nécessaire entre tous les partenaires éducatifs du système pédagogique Diwan.

Les langues

La langue de vie des établissements scolaires Diwan est le breton. Ceci répond aux principes d'immersion linguistique qui amènent les élèves à comprendre puis à communiquer avant de conceptualiser en breton, langue véhiculaire d'enseignement. A l'appréciation de l'enseignant, en fonction des situations, le français pourra être utilisé ponctuellement comme recours, notamment auprès de nouveaux élèves. Un soin particulier sera apporté à l'acquisition d'un niveau d'expression orale de qualité. Le système orthographique breton utilisé par l'ensemble des établissements Diwan est le " Peurunvan ". Le breton est langue véhiculaire d'enseignement, ainsi l'apprentissage de la lecture notamment s'effectue en breton.

Le français est introduit progressivement à partir du CE1 et devient à ce moment moyen d'apprentissage. Au collège, la troisième langue vivante devient elle aussi langue d'apprentissage en fin de cycle. Les apprentissages fondamentaux effectués en breton ne sont pas reconduits en français (mécanismes de lecture, notions mathématiques…) mais adaptés à la spécificité de la nouvelle langue.

Ouverture de l'école

Les établissements Diwan s'intègrent dans un environnement qui sera pris en compte par les enseignants dans tous ses aspects. De la même manière, les enseignants prennent en compte l'ensemble des évolutions nouvelles en matière pédagogique et linguistique.

Au sein de l'établissement les classes ne sont pas des structures pigées : l'équipe pédagogique peut organiser des décloisonnements de classes, des échanges de services… Ceci représente, entre autres, une manière d'assurer une bo,nne continuité entre les différentes classes, entre les différents cycles, entre l'école maternelle et l'école primaire. De la même manière, avec toujours le souci de continuité, des relations régulières sont mises en place entre l'école primaire et le collège, comme plus tard entre le collège et le lycée.

Le conseil pédagogique

Le conseil pédagogique peut être modifié et évoluer sur proposition des assises pédagogiques qui sont organisées régulièrement et qui peuvent faire des propositions au congrès.

Les outils

Le système pédagogique Diwan utilise la richesse de l'héritage culturel et introduit des techniques nouvelles (informatique, audio-visuel…) et, dans les différentes langues d'enseignement, crée des outils spécifiques à ses besoins. Ainsi, Diwan subvient aux besoins des classes en matière d'ouvrages pédagogiques destinés aux élèves tout au long de leur scolarité. Des commissions de production de manuels scolaires et de terminologie sont mises en place en réponse au développement des structures pédagogiques de Diwan. Pour le cas où une documentation manquerait, l'enseignant pourra recourir à des documents existants dans une autre langue.

Les acteurs de la vie scolaire

Les élèves

Les élèves des écoles Diwan (maternelle, primaire, secondaire…) acquièrent dès le plus jeune âge, des aptitudes réelles à l'apprentissage des deux langues, des deux modes d'expression culturelle propre à notre environnement breton. Au collège, ces aptitudes leur permettent d'aborder efficacement l'enseignement d'une troisième puis d'une quatrième langue. Le développement des facultés linguistiques et culturelles s'accompagne d'une exigence philosophique et morale particulière en ce qui concerne le respect des individus et des cultures, l'intérêt et l'acceptation de soi-même et d'autrui mais aussi, d'une forte motivation à investir activement les valeurs et l'instruction transmises. Ainsi, le système éducatif Diwan, au delà des impératifs propres à la fonction scolaire directe, incite à la mise en place de structures amenant les élèves à être toujours plus autonomes et plus responsables dans le cadre scolaire comme à l'extérieur de celui-ci. Le système éducatif Diwan répond à l'ensemble de ces impératifs, au travers de ses structures et modes de fonctionnement, ceux-ci se voulant être adaptables et évolutifs dans le temps et dans l'espace.

Les enseignants et les personnels associés

Enseignement maternel et primaire 

Au travers d'une formation spécifique de deux ans, prenant en compte l'ensemble des impératifs pédagogiques et éducatifs propre à l'enseignement dans les établissements Diwan, les élèves instituteurs Diwan (professeurs des écoles Diwan) acquièrent des compétences pédagogiques et linguistiques - théoriques et pratiques - qu'ils réinvestiront dans leur pratique de l'enseignement bilingue breton-français.

Les instituteurs (professeurs des écoles) sont responsables de l'ensemble des activités scolaires des élèves, leur apportent une aide au travail personnel et en assurent le suivi. La formation initiale comme la formation continue des enseignants les aident à répondre à l'ensemble de ces missions.

Les enseignants Diwan, au travers de structures opportunes, participent activement à l'ensemble de la vie éducative de l'association.

L'équipe pédagogique 

L'ensemble des enseignants d'une école collabore au sein d'une équipe pédagogique. Les autres personnels de l'école ayant une fonction pédagogique ou éducative peuvent y être associés. L'équipe pédagogique gère l'ensemble des problèmes éducatifs, anime la vie pédagogique et en assure la cohérence au sein de l'école entière. Elle est aussi le garant des idéaux pédagogiques de Diwan à son premier niveau.

Enseignement secondaire 

Les professeurs de collège ou de lycée, au travers de formations universitaires spécifiques ont la charge et sont responsables de l'ensemble des activités scolaires des élèves propre à leurs disciplines d'enseignement. Une formation initiale et continue les aide à assurer l'ensemble de ces missions.

Les animateurs-éducateurs pédagogiques ont la charge des élèves en dehors des horaires ordinaires des cours. Ils assurent les animations périscolaires des établissements comme l'aide au travail personnel des élèves.

L'ensemble des professeurs et éducateurs de collège ou de lycée d'un même établissement collaborent au sein d'une équipe pédagogique qui prend en compte et raite de l'ensemble des problèmes éducatifs et pédagogiques propres à l'établissement.

Les structures de gestion pédagogiques

Le conseil pédagogique 

Le conseil pédagogique est la représentation de l'ensemble de la structure pédagogique et éducative Diwan ; ainsi y sont représentés les différents personnels d'enseignement ainsi que les familles. Il définit les objectifs pédagogiques propres à chaque matière d'enseignement, les objectifs et modes d 'évaluation des élèves comme du système éducatif Diwan, précise les orientations pédagogiques générales qui en découlent. Le conseil pédagogique gère les problèmes liés aux formations initiales ou continues des enseignants comme ceux liés à la création des matériels pédagogiques.

Les personnels techniques associés 

Ce sont les personnels ayant des fonctions pédagogiques précisent : conseillers auprès des enseignants, chargé de formation, chargé de matériel pédagogique, coordinateur pédagogique…

Le coordinateur pédagogique harmonise et assure le fonctionnement ordinaire de l'ensemble de la structure pédagogique de Diwan, met en application les différentes décisions pédagogiques, veille au respect des idéaux pédagogiques de Diwan.

Le chargé de formation gère l'ensemble des problèmes relatifs à la formation initiale et à la formation continue des enseignants et éventuellement des personnels associés aux écoles.

Le conseiller pédagogique aide et soutient les enseignants dans leurs établissements, exerce des activités d'évaluation et de recherche sur le terrain, contribue aux liaisons d'information entre les établissements et les structures de gestion pédagogique.

Le personnel chargé de la création pédagogique gère la production et la diffusion de documents à usage scolaire (écrits, sonores, visuels ou informatiques) en accord avec les besoins exprimés par les enseignants au travers du conseil pédagogique.

L'ensemble de ces structures pédagogiques fonctionne en liaison avec les autres services de l'association diwan et en particulier avec le service administratif.

Les familles

Les parents d'élèves sont les partenaires de l'établissement scolaire. Leur droit à l'information et à l'expression est respecté. Au travers de structures adaptées, ils accèdent à l'information, proposent et suscitent la réflexion sur la vie scolaire de Diwan.

L'ensemble des parents, au travers de l'A.E.P., de son bureau et des structures mises en place (commissions), peut participer à la vie éducative de l'établissement suivant des modalités précisées par le règlement intérieur, à sa gestion, à son image sur et dans l'environnement de celle-ci.

Dans les établissements secondaires, cette participation des parents se fait par le biais de leurs délégués au sein du conseil d'établissement pour les aspects pédagogiques et éducatifs, et de leurs délégués au conseil d'administration pour les aspects financiers.

Les organismes centraux de gestion

Les membres de l'association, au travers d'un congrès, élisent un bureau exécutif qui met en application les décisions du Comité Directeur, lui même émanant directement de chaque établissement. Le directeur général en liaison avec le bureau exécutif, gère l' ensemble des fonctionnements ordinaires de l'association. La diffusion des informations pédagogiques générales auprès des familles est du ressort du bureau exécutif de Diwan.

Les partenaires privilégiés

Diwan s'est entouré de partenaires privilégiés, ceux-ci répondant à des besoins spécifiques exprimés par elle-même en matières pédagogique, de formation, d'animation auprès des enfants et de leur famille, de création de matériels didactiques…

Les niveaux de décision pédagogique

L'enseignant est responsable de l'ensemble des activités scolaires de ses élèves. Il choisit, adapte ses méthodes de travail en tenant compte de l'ensemble des données issues de son environnement de travail, du niveau général des élèves, des objectifs généraux à atteindre ou d'objectifs plus spécifiquement établis. Il doit assurer l'explication et la compréhension du choix de ses options pédagogiques (technicité de mise en œuvre des programmes généraux de Diwan, modes d'enseignement choisis, distributions horaires, etc.).

L'équipe pédagogique gère tous les problèmes éducatifs propres au fonctionnement de l'établissement dans son ensemble, en assure la cohérence. Le directeur de l'établissement met en application ces décisions ; il en informe les familles comme les structures de gestion de l'établissement, de manière suivie et circonstanciée. L'équipe pédagogique est responsable des différents projets qu'elle élabore. Les aspects techniques et financiers de ces réalisations sont gérés en concertation avec les structures de gestion de l'établissement (école, collège, lycée).

Les concertations entre équipe pédagogique et structures de gestion de l'établissement marquent les liaisons existant entre les parents (représentants des familles) et les enseignants (institution scolaire). Ces concertations traitent des différents aspects de la vie de l'établissement (règles de vie, financements divers, projets éducatifs, adaptations horaires, promotion de l'école, etc.).

Dans les établissements secondaire, c'est le conseil d'établissement qui statue et prend les décisions concernant la vie éducative et pédagogique de l'établissement.

Les structures de gestion de l'établissement sont responsables du bon fonctionnement matériel de celui-ci et confient la gestion éducative des personnels non-enseignants travaillant dans l'établissement, au directeur de celui-ci.

Les structures de gestion de l'établissement n'ont pas à proprement parler de prérogatives pédagogiques. Cependant, elles se doivent de répondre aux sollicitations des enseignants, des parents, d'inciter des derniers à prendre part positivement à la vie de l'établissement, comme à créer un environnement bretonnant autour des enfants et de leur établissement.

Le conseil pédagogique, en liaison avec les personnels techniques du service pédagogique, traite de l'ensemble des problèmes pédagogiques généraux à l'association. Ceux-ci concernent essentiellement les secteurs suivants :

 

  • formation initiale et continue
  • matériels pédagogiques
  • évaluations et recherches pédagogiques
  • fonctionnement

L'ensemble des projets émanant du conseil pédagogique et ayant des implications budgétaires notables, remettant en cause les principes de fonctionnement institutionnels comme pédagogiques, seront soumis à l'approbation des structures de gestion centrale de Diwan (bureau exécutif, comité directeur, congrès).

L'ensemble des actions concernant les activités professionnelles des enseignants (méthodes, matériels, évaluation des élèves, animations pédagogiques…) sont sous la responsabilité du conseil pédagogique au travers de son président. Les familles, au travers des structures de gestion de l'association Diwan Breizh, au travers des concertations dans les écoles, prennent part à la vie pédagogique intérieure.

 

source : www.diwanbreizh.org

Ar greizenn stummañ Kelenn

 

Digoret e oa bet KELENN, kreizenn stummañ ar skolioù DIWAN e 1997. E 1998 he doa kemeret ar greizenn an anv a Ensavadur Meur a Stummadur Pedagogel ha degemer a ra bep bloaz ur 150 stajiad bennak o tont d'en em stummañ.

Kinnig a ra KELENN ur stummadur kentañ d'an danvez-kelennerien ar skolioù, 15 anezho bep bloaz, a-raok ma vefe fiziet enno kiriegezh ur c'hlasad. Aozañ a ra stajoù evit prientiñ kenstrivadeg Kelennerien ar Skolioù ha tremen an diplom a ya da heul. Ober a ra war dro stummadur dibaouez kelennerien ar c'hentañ hag an eil derez.

Liesseurt eo palioù pep stummadur :

 

  • degas danvez-mistri ha kelennerien DIWAN d'al live yezh ret evit kelenn e brezhoneg ;
  • reiñ dezho an diazezoù pedagogel a rankont kaout evit lakaat e pleustr en o c'hlas un doare kelenn a zere ouzh ezhommoù ha spioù ar skolidi hag a glot gant un hentenn a zegouezh dezho o-unan ;
  • stummañ anezho d'ar c'helenn divyezhek en ur yezh vinoraelet ha d'ar soubidigezh yezhel evito da vezañ oberourien raktres skol DIWAN ha da gemer perzh en e emdroadur ;
  • prientiñ anezho da verañ an holl zarempredoù a ya d'ober buhez ur skol hag a levezon he mont war-raok.

 

AR STUMMADUR WAR AR BREZHONEG

A-bouez bras eo ar stummadur war ar brezhoneg. Alies n'o deus ket bet tro an danvez-skolaerien a grog gant o stummadur da heuliañ un hentenn deskiñ gouest da gas anezho betek al live brezhoneg a zo ezhomm evit reiñ ur gelennadurezh liesdanvez er yezh-mañ.
Ret eo kinnig a-hed an daou vloaz stummadur kentañ ur plas bras d'ar c'helenn-mañ neuze. 410 eurvezh war ar brezhoneg a vez roet e-pad ar stummadur diazez. Pouezus eo ivez reiñ an digarez da gelennerien a zo o vont da gelenn danvezioù disheñvel e brezhoneg da gaout ur stummadur a gemer skouer war ar soubidigezh yezhel. Ar stummadur war an danvezioù hag an didaktelezh a vez roet evit un drederenn anezhañ e brezhoneg. Mat e vo lakaat ar c'hementad-mañ da greskiñ hag evit en ober e ranko KELENN klask ar genlabourerien gouest da seveniñ e raktres.

AR STUMMADUR PEDAGOGEL

Pal kentañ KELENN eo reiñ d'ar stajidi diazezoù pedagogel a sikouro anezho da zibab en o c'hlas ur bedagogiezh dre "an ober". Met petra a ya d'ober ur bedagogiezh dre "an ober" ?
Dibab ur bedagogiezh dre an ober a zegas ar skolaer da frammañ e glas evit sikour ar bugel d'ober, da zizoleiñ e-unan ha da vezañ mestr war an deskoni. Met daoust hag-eñ e vefe bet posupl da GELENN diouzh un tu kinnig d'ar stajidi kentelioù da lonkañ hepken ha diouzh un tu all aliañ anezho da zibab ur bedagogiezh dre an ober ? An dra-mañ 'vefe neuze heuliañ ar c'hrennlavar :"gra ar pezh a vez lavaret ganin, met na rez ket ar pezh a vez graet ganin" ! Ar pal eo lakaat ar stajidi da vevañ o stummadur war un doare oberiant, dezho da zizoleiñ ar blijadur da labourat, e-barzh ur skipailh, ar blijadur da sevel raktresoù mestroniet ganto penn-da-benn. Aesoc'h 'vo dezho goude, pa vint e karg eus ar c'hlasad, kemer e kont plijadur hag emrenerezh ar vugale.

AR STUMMADUR WAR AR C'HELENN DIVYEZHEK

En ur zigeriñ e skol gentañ en 1977 en deus digoret DIWAN chanter an deskadurezh divyezhek e Breizh war un dro. Dister e oa an traoù war dachenn ar binvioù hag ar stummañ. A-drugarez d'ar perzh a zo bet kemeret gant an holl re o deus kredet e-barzh ar raktres ez eus bet tu da welaat an anaoudegezh hag an implij eus ar soubidigezh. Evit kenderc'hel gant an hevelep hent e ranker derc'hel ar chanter digor bepred ha pinvidikaat anezhañ gant disoc'hoù an enklaskoù, ar stummadur, an nevezadur. Ar gefridi-mañ a rank bezañ diazezet war un dro war stad an traoù e Breizh, er skolioù DIWAN dreist pep tra, ha war un anaoudegezh ledan eus ar c'helenn divyezhek e-lec'h ma vez dioutañ.

Liesseurt eo kefridioù KELENN ha mont a reont alies dreist da dachenn ar stummadur evit mont etrezek hini an enklask.

 

Contact

Adresse:
3 straed Vañde / 3 rue de Vendée
29000 KEMPER

E-mail: This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.

Téléphone: 02 98 95 55 99

www.kelenn.fr

 

mammenn : www.diwan.bzh et www.kelenn.fr